Lounge Music Festival

Lounge Music Festival

Septième édition du Lounge Music Festival. Pendant près de deux semaines plus de 40 concerts gratuits sont organisés dans les différents établissements du village, générant une ambiance conviviale et décontractée partout dans les rues !

Horaires d'ouverture

Du 31/07 au 12/08/2017, tous les jours de 10h à 23h.

Prestations

Accessible en fauteuil roulant avec aide

Tarifs

Gratuit.

  • Programmation

Chromatik

Chromatik c'est une évasion, une envolée remplie de Groove et d'influences multiples comme le jazz, la funk, et le Hip hop. Les sept membres vous emmèneront dans leur univers avec leurs thèmes, leurs voix, et leurs solos.

Le feeling est là, le groove est bon : Let's Do It !


Dixit Trio

Revisitant un large répertoire de tubes d'hier et d'aujourd'hui, le Dixit Trio vous emmène dans son univers Soul acoustique, à travers des arrangements personnels teintés de divers influences allant de la Pop au Jazz !

Les lyonnais du Dixit utilisent la Folk pour faire la Soul,du Jazz pour les esthètes et du Groove pour faire la fête. Bref, ils ne font rien comme il faudrait !


Jah Legacy

Jah Legacy, c’est le fruit d’une belle histoire d’amitié… En effet, les fondateurs, Manu et Charley se connaissent depuis leur plus tendre enfance, ils ont grandi dans le même quartier. C’est donc naturellement, au fil des années que s’est construite l’histoire du groupe. Jah Legacy a toujours su évoluer, en cherchant la formule et la musique qui leur correspond le mieux. C’est chose faite depuis 2013 avec l’arrivée de Julien à la batterie et aux choeurs et de G-zu à la basse !

Du Jazz au Rock, en passant par la Soul et le Blues, chacun amène ses influences qui s’entremêlent savamment à ce qui les rassemble tous, le reggae !

Ils ont fait le choix de proposer une combinaison inédite à 4, afin d’offrir un «Simply Reggae» dynamique, tout en musicalité, épuré, et qui met en valeur la voix du chanteur.


Michael Van Merwyk

Comment imaginer que ce grand bonhomme aux allures de colosse soit capable de tant de finesse dans la voix et de tant de délicatesse dans le jeu ? Et pourtant, Michael Van Merwyk est l’exemple même du bluesman dont le chant est capable de passer du statut du crooner à celui de vieux bluesman au timbre délicieusement éraillé. Il a une capacité hors norme pour tout ce qui est de jouer sur des registres aussi variées que le funk, la soul, le folk, la country, le blues rock et le jazz.


June Bug

June Bug adopte une approche très alternative de la folk standard, où les bidouillages de sons électroniques et saturés s'entremêlent avec l'harmonie des voix, de guitares, de percussions et de synthés. Les textes et les mélodies sont indissociables et collent parfaitement à l'identité de Sarah June, auteur compositeur autodidacte dont le parcours musical est maintenant rejoint par celui de Béryl, guitariste multi-intrumentiste qui l'accompagne régulièrement dans la composition, les arrangements et la scène.


CASH MISERE

Une sensibilité à fleur de pot, une poésie qui parfois dérape, une ironie salvatrice, c'est CASH MISERE. Emmené par un parolier désabusé, ce trio répand son lyrisme à grands coups de pompes swing ,de mélodies tsiganes et de valses à cinq temps. Ces 3 musiciens acoustiques (contrebasse/guitares) chantent les complaintes d'amours déçus ,les refrains de crooners décatis et les génériques sirupeux.

Ils abordent avec une égale insolence les grandes questions de notre époque jusqu'au brushing de Claude François ou les chaussettes du capitaine Stubing."


Isaac's Mood

On connait tous le Rock Power trio... Nourris aux sons des années 60's jusqu'aux musiques du troisième millénaire, les compères d'Isaac's Mood inventent le jazz funk groove afro rock power trio. DJ Maze Go Groove : Spontanéité. La danse. Le groove. Si il fallait définir le son de ce grand malade musical c’est sûr, ce serait jazz soul funk et électro worlden breaks, autrement dit un grand mélange.


Derrin Nauendorf

Considéré comme l’un des meilleurs guitaristes dans son pays (l’Australie). Son sens inné de la tradition populaire quand il s’agit de perpétrer la légende du blue-folk et du country-rock américain fait de Derrin Nauendorf qu’il est considéré comme le Bob Dylan australien.

Originaire de Melbourne, ce compositeur guitariste et chanteur qui a débuté en 1999 s’est en effet taillé au fil de dix albums et surtout de ses innombrables concerts une grande réputation de troubadour qui, petit à petit a su séduire l’Europe. D’abord au Royaume-Uni où, en toute humilité, il a débarqué il y a dix ans pour écumer peu à peu le pays en camionnette, dans la pure tradition « roots » jouant en duo avec un percussionniste avant de tourner en solo. Si sa voix, puissante et mélancolique, dégage une émotion irrésistible, Derrin Nauendorf sait travailler subtilement les cordes de sa guitare qu’il l’utilise en picking ou en glissando ou qu’il la fasse sonner comme une basse quand il le faut. Voilà pour la forme.


The Protolites

Son à la fois urbain, suave et vintage, leur musique est un mélange de styles et d’influences. En Live leur public se laisse immédiatement porter par l’énergie et les vibrations de ce mix original et captivant. Au carrefour de la soul du jazz et du hip-hop, forcément The Protolites, ça groove !


Too Many Monkeys

Elle, c’est Amy Winter, chanteuse anglaise délicatement rentre dedans qui, par la simple oscillation de ses cordes vocales peut vous télé-transporter des collines verdoyantes du nord de l’Angleterre jusqu'au fin fond d’un nightclub enfumé.

Lui, c’est Pierre Paturel, musicien et compositeur touche à tout. Trompettiste d’un groupe d’Afro-Beat et de Klezmer, passionné de vieux Jazz, de Rock Psychédélique et de musique de films, DJ à ses heures perdues.

Ensemble, ils forment Too Many Monkeys, groupe insolite, tout jeune d’à peine trois ans mais assez productif pour avoir enregistré deux E.P.s, tourné en Angleterre, en Suisse, en Italie et écumé les café-concerts de Lyon et sa région. Sur scène, ces deux singes s’activent frénétiquement sur leur pédale loop afin de nous balancer des beats cadencés, savoureux assemblage de batteries, trompettes, choeurs et violons en mode mini-orchestre. Des chansons qui touchent à nos petits coeurs, des refrains qui collent à nos têtes et un public conquis, c’est ça Too Many Monkeys.


MINNIE MARKS

Artiste australienne, Minnie vous emmène dans son voyage musical. Une musique blues rock au féminin, un jeu de guitare tout simplement puissant, monstrueux et survolté , une voix rocailleuse et vibrante. Une vraie performeuse à découvrir d'urgence.


Simawé

Ici, le reggae se teinte de belles couleurs folk, les mélodies se font aériennes pour vous ouvrir grand les champs de la perception. Musique viscérale empruntant autant au blues qu’au hiphop pour s’enrichir de sonorités différentes, le reggae de Simawé déborde d’une énergie primitive qui saisit et donne des envies d’ailleurs, cette alchimie rare qui permet d’offrir du bonheur au plus grand nombre. C’est au contact direct du public Angevin que le groupe grandit, en jouant dans la rue, les bars, les festivals, partageant la scène avec des artistes tels que Israel Vibration, Massilia Sound System, Zoufris Maracas, Deluxe, Collectif 13. Après l’enregistrement d’un premier EP lors de la création du groupe en 2013, ils affinent leur style et mélangent les cordes des guitares, classique, électrique, basse et lapsteel hawaïen accrochant aux étoiles quelques mélodies métisses, des notes venues de partout qui se mélangent et se jouent des frontières humaines.


Tailleurs2Costards

C'est la rencontre improbable de 2 personnages atypiques, parfois déjantés... aux univers diamétralement opposés. L'un, Lazareff, est issu du rock métal, l'autre, Richie, de la scène blues ayant comme seuls points communs la langue française et le besoin irrésistible de jouer sur scène.

RéMila

RéMila, c’est avant tout le live avec, entre autres, les premières parties de Bernard LAVILLIERS, BEN L’ONCLE SOUL, Yannick NOAH, JENIFER, Joyce JONATHAN, OLDELAF, LA RUE KETANOU, SANSEVERINO, COEUR DE PIRATE …

On passe du rire au « deep », du rap cinglant on glisse vers la chanson assumée. D’elle à lui, d’eux à nous. « Duo » de leur banc, point de réconciliation ou de « clash » délicieux, RéMila explore à travers ses textes la vie d’une femme hyperactive, tiraillée entre son désir fougueux d’indépendance et le tendre besoin d’une vie à deux. Incontournable.


Myasara

Jeune artiste de 17 ans, Myasara commence la guitare à l’âge de 7 ans, puis elle fait ses premières armes sur scène dès 10 ans en tant que bassiste dans un groupe de rock. C’est aussi à ce moment-là, en s’enfermant dans sa chambre pendant des heures à fredonner les standards de ces idoles, que notre jeune musicienne se découvre une passion pour le chant. Avec déjà près d’une centaine de concerts à son actif depuis ces 3 dernières années, dont de prestigieuse 1ere parties (Hindi Zahra, Sergent Garcia, The Banyans, Dub Inc., HK et les Saltimbanks, etc.), cette artiste au talent précoce s’est faite connaitre et reconnaitre en solo grâce à son timbre de voix particulier doux et puissant. Timbre qu’elle a travaillé en reprenant des grandes voix et autres divas de la soul, telles que Nina Simone, Amy Winehouse ou encore Selah Sue, avec pour seule compagnie, sa guitare !


CISCO HERZHAFT & MIC FLOW

Un duo étonnant et détonnant. C’est l’association du blues des racines personnifié par le vétéran du blues en France, Cisco Herzhaft, aux guitares et au chant, et les sons modernes d’un des meilleurs BeatBoxer français, Micflow (champion du monde de beatbox en équipe). Blues originels ou compos personnelles, quelques folksongs et spirituals, ces sons traditionnels prennent une dimension aérienne et envoûtante portés par le rythme du beatbox. Et sans trahir l’esprit de cette musique qui, de tout temps, est associée aux sons de la voix…

Plan d'accès

74260 - Les Gets

Voir toutes les temps fort