Actualités

Publié le 28/02/2017

Sensibilisation : ski de randonnée de nuit et dangers des câbles de treuil

A la tombée de la nuit, de plus en plus de randonneurs à ski viennent se promener sur les pistes. Mais ceci est interdit et n’est pas sans risque.

Quand les pistes ferment, les dameurs du domaine skiable commencent leur journée de travail : ils préparent les pistes pour qu’au lendemain matin les skieurs puissent profiter de belles pistes  bien damées.

 


Les dangers du treuil des engins de damage :


La fréquentation en hausse des randonneurs la nuit sur le domaine skiable soulève des questions de sécurité.

Après la fermeture des pistes de ski, les dameuses préparant les pistes pour le lendemain constituent un danger : danger accentué quand la dameuse est équipée d’un treuil.

Ce treuil est un grand câble pouvant atteindre 1 km de long, accroché à la dameuse et souvent invisible (surtout de nuit) car il peut pénétrer sous la neige et ressortir très brutalement, balayant ainsi la largeur de la piste et fouettant tout sur son passage. La grande majorité des pistes sont concernée par ce danger car beaucoup possèdent des points d’ancrage pour le treuil.


Vidéo réalisée par les Domaines Skiables de France en partenariat avec la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne (CAF) et l’ADSP (Association Nationale des Directeurs de Pistes et de la Sécurité de Stations de Sports d'Hiver), expliquant les dangers du treuil et du ski de randonnée la nuit sur les domaines skiables :


 

Ainsi, le problème du ski de randonnée de nuit est double :

- En passant à ski en pleine nuit sur des pistes venant d’être damées, le skieur de randonnée détériore le travail de toute une nuit des dameurs

- Le danger des treuils est réel et important car parfois invisible et souvent méconnu du skieur







Les dernières actualités
Voir toutes les actualités